jump to navigation

La loi d’amour novembre 20, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, L'Évangile selon le Spiritisme, Paix.
Tags: , , , , , , ,
trackback

L’amour résume la doctrine de Jésus tout entière, car c’est le sentiment parexcellence, et les sentiments sont les instincts élevés à la hauteur du progrès accompli. A son point de départ, l’homme n’a que des instincts; plus avancé et corrompu, il n’a que des sensations; mais instruit et purifié, il a des sentiments; et le point exquis du sentiment, c’est l’amour, non l’amour dans le sens vulgaire du mot, mais ce soleil intérieur qui condense et réunit dans son ardent foyer tontes les aspirations et toutes les révélations surhumaines. La loi d’amour remplace la personnalité par la fusion destres; elle anéantit les misères sociales. Heureux celui qui, dépassant son humanité, aime d’un large amour ses frères en douleurs! heureux celui qui aime, car il ne connaît ni la détresse de l’âme, ni celle du corps; ses pieds sont légers, et il vit comme transporté hors de lui-même. Lorsque Jésus eut prononcé ce mot divin d’amour, ce mot fit tressaillir les peuples, et les martyrs, ivres d’espérance, descendirent dans le cirque.

 

 

Le spiritisme, à son tour, vient prononcer un second mot de l’alphabet divin; soyez attentifs, car ce mot soulève la pierre des tombeaux vides, et la réincarnation, triomphant de la mort, révèle à l’homme ébloui son patrimoine intellectuel; ce n’est plus aux supplices qu’elle le conduit, mais à la conquête de son être, élevé et transfiguré. Le sang a racheté l’Esprit, et l’Esprit doit aujourd’hui racheter l’homme de la matière.

 

 

J’ai dit qu’à son début l’homme n’a que des instincts; celui donc en qui les instincts dominent est plus près du point de départ que du but. Pour avancer vers le but, il faut vaincre les instincts au profit des sentiments, c’est-à-dire perfectionner ceux-ci en étouffant les germes latents de la matière. Les instincts sont la germination et les embryons du sentiment; ils portent avec eux le progrès, comme le gland recèle le chêne, et les êtres les moins avancés sont ceux qui, ne dépouillant que peu à peu leur chrysalide, demeurent asservis à leurs instincts. L’Esprit doit être cultivé comme un champ, tonte la richesse future dépend du labour préseut, et plus que des biens terrestres, il vous apportera la glorieuse élévation; c’est alors que, comprenant la loi d’amour qui unit tons les êtres, vous y chercherez les suaves jouissances de l’âme qui sont le prélude des joies célestes. (LAZARE, Paris, 1862)

 

 

L’amour est d’essence divine, et depuis le premier jusqu’au dernier, vous possédez au fond du coeur l’étincelle de ce feu sacré. C’est un fait que vous avez pu constater bien des fois: l’homme le plus abject, le plus vil, le plus criminel, a pour un être ou pour un objet quelconque une affection vive et ardente, à l’épreuve de tout ce qui tendrait à la diminuer, et atteignant souvent des proportions sublimes.

 

 

Fragment de l’oeuvre « L’Évangile selon le Spiritisme », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec (version trouvée dans le Domaine Public)

 

Paris – Imprimerie de P. – A. BOURDIER et Ce, rue des Poitevins, 6.

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« L’Évangile selon le Spiritisme  » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :