jump to navigation

Oubli du passé novembre 27, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, Le Livre des Esprits, Paix, Questions et Réponses.
Tags: , , , , , , , , ,
2 comments

392. Pourquoi l’Esprit incarné perd-il le souvenir de son passé?

 

« L’homme ne peut ni ne doit tout savoir; Dieu le veut ainsi dans sa sagesse. Sans le voile qui lui couvre certaines choses, l’homme serait ébloui, comme celui qui passe sans transition de l’obscurité à la lumière. Par l’oubli du passé, il est plus lui-même. »

 

393. Comment l’homme peut-il être responsable d’actes et racheter des fautes dont il n’a pas le souvenir? Comment peut-il profiter de l’expérience acquise dans des existences tombées dans l’oubli? On concevrait que les tribulations de la vie fussent une leçon pour lui s’il se rappelait ce qui a pu les lui attirer; mais du moment qu’il ne s’en souvient pas, chaque existence est pour lui comme si elle était la première, et c’est ainsi toujours à recommencer. Comment concilier cela avec la justice de Dieu?

 

« A chaque existence nouvelle, l’homme a plus d’intelligence et peut mieux distinguer le bien et le mal. Où serait le mérite, s’il se rappelait tout le passé?

 

Lorsque l’Esprit rentre dans sa vie primitive (la vie spirite), toute sa vie passée se déroule devant lui; il voit les fautes qu’il a commises et qui sont cause de sa souffrance et ce qui aurait pu l’empêcher de les commettre; il comprend que la position qui lui est donnée est juste, et cherche alors l’existence qui pourrait réparer celle qui vient de s’ecouler. Il cherche des épreuves analogues à celles par lesquelles il a passé, ou les luttes qu’il croit propres à son avancement, et demande à des Esprits qui lui sont supérieurs de l’aider dans cette nouvelle tâche qu’il entreprend, car il sait que l’Esprit qui lui sera donné pour guide dans cette nouvelle existence cherchera à lui faire réparer ses fautes en lui donnant une espèce d’intuition de celles qu’il a commises.

 

 

Cette même intuition est la pensée, le désir criminel qui vous vient souvent, et auquel vous résistez instinctivement, attribuant la plupart du temps votre résistance aux principes que vous avez reçus de vos parents, tandis que c’est la voix de la conscience qui vous parle, et cette voix est le souvenir du passé, voix qui vous avertit de ne pas retomber dans les fautes que vous avez déjà commises. L’Esprit entré dans cette nouvelle existence, s’il subit ces épreuves avec courage et s’il résiste, s’élève et monte dans la hiérarchie des Esprits, lorsqu’il revient parmi eux. »

 

 

Si nous n’avons pas, pendant la vie corporelle, un sou-venir précis de ce que nous avons été, et de ce que nous avons fait de bien ou de mal dans nos existences antérieures, nous en avons l’intuition, et nos tendances instinctives sont une réminiscence de notre passé, auxquelles notre conscience, qui est le désir que nous avons conçu de ne plus commettre les mêmes fautes, nous avertit de résister.

 

 

394. Dans les mondes plus avancés que le nôtre, où l’on n’est point en proie à tous nos besoins physiques, à nos infirmités, les hommes comprennent-ils qu’ils sont plus heureux que nous? Le bonheur, en général, est relatif on le sent par comparaison avec un état moins heureux. Comme en définitive quelques-uns de ces mondes, quoique meilleurs que le nôtre, ne sont pas à l’état de perfection, les hommes qui les habitent doivent avoir des sujets d’ennui dans leur genre. Parmi nous, le riche, de ce qu’il n’a pas les angoisses des besoins matériels comme le pauvre, n en a pas moins des tribulations qui rendent sa vie amère. Or, je demande si dans leur position, les habitants de ces mondes ne se croient pas aussi malheureux que nous et ne se plaignent pas de leur sort, n’ayant pas le souvenir d’une existence inférieure pour comparaison?

 

 

« A cela, il faut faire deux réponses différentes. Il y a des mondes, parmi ceux dont tu parles, dont les habitants ont un souvenir très net et très précis de leurs existences passées ; ceux-là, tu le comprends, peuvent et savent apprécier le bonheur que Dieu leur permet de savourer; mais il y en a d’autres où les habitants placés, comme tu le dis, dans de meilleures conditions que vous, n’en ont pas moins de grands ennuis, des malheurs même; ceux-là n’apprécient pas leur bonheur par cela même qu’ils n’ont pas le souvenir d’un état encore plus malheureux. S’ils ne l’apprécient pas comme hommes, ils l’apprécient comme Esprits. »

 

 

N’y a-t-il pas dans l’oubli de ces existences passées, alors surtout qu’elles ont été pénibles, quelque chose de providentiel, et où se révéle la sagesse divine? C’est dans les mondes supérieurs, lorsque le souvenir des existences malheureuses n’est plus qu’un mauvais rêve, qu’elles se présentent à la mémoire. Dans les mondes inférieurs, les malheurs présents ne seraient-ils pas aggravés par le souvenir de tous ceux que l’on a pu endurer? Concluons donc de là que tout ce que Dieu a fait est bien fa,i tet qu’il ne nous appartient pas de critiquer ses oeuvres, et de dire comment il aurait dû régler l’univers.

 

Le souvenir de nos individualités antérieures aurait des inconvénients trés graves; il pourrait, dans certains cas, nous humilier étrangement; dans d’autres, exalter notre orgueil, et, par cela même, entraver notre libre arbitre. Dieu nous a donné pour nous améliorer, juste ce qui nous est nécessaire et peut nous suffire: la voix de la conscience et nos tendances instinctives; il nous ôte ce qui pourrait nous nuire. Ajoutons encore que si nous avions le souvenir de nos actes antérieurs personnels, nous aurions également celui des actes d’autrui, et que cette connaissance pourrait avoir les plus fâcheux effets sur les relations sociales; n’ayant pas toujours lieu de nous glorifier de notre passé, il est souvent heureux qu’un voile soit jeté dessus.

 

Ceci concorde parfaitement avec la doctrine des Esprits sur les mondes supérieurs au nôtre. Dans ces mondes, où ne règne que le bien, le souvenir du passé n’a rien de pénible; voilà pourquoi on s’y souvient de son existence précédente comme nous nous souvenons de ce que nous avons fait la veille. Quant au séjour qu’on, a pu faire dans les mondes inférieurs, ce n’est plus, comme nous l’avons dit, qu’un mauvais rêve.

 

 

Fragment de l’oeuvre « Le Livre Des Esprits », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec

 

Publieé sur les Editions De L’Union Spirite Kardeciste Belge (1954)

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« Le Livre des Esprits » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

Publicités

Pour les âmes souffrantes qui demandent des prières novembre 23, 2008

Posted by My profile in Paix, Pour les âmes souffrantes qui demandent des prières, Prières.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

PRÉFACE

 

Pour comprendre le soulagement que la prière peut procurer aux Esprits souffrants, il faut se rapporter à son mode d’action qui est expliqué ci-dessus. (L’Évangile Selon le Spiritisme  Ch. XXVII, nos 9, 18 et suiv.) Celui qui est pénétré de cette vérité prie avec plus de ferveur par la certitude de ne pas prier en vain.

 

 

PRIÈRE:

 

Dieu clément et miséricordieux, que votre bonté s’étende sur tous les Esprits qui se recom mandent à nos prières, et notamment sur l’âme de N…

 

Bons Esprits, dont le bien est l’unique occupation, intercédez avec moi pour leur soulagement. Faites luire à leurs yeux un rayon d’espérance, et que la divine lumière les éclaire sur les imperfections qui les éloignent du séjour des bienheureux. Ouvrez leur coeur au repentir et au désir de s’épurer pour hâter leur avancement. Faites-leur comprendre que, par leurs efforts, ils peuvent abréger le temps de leurs épreuves.

 

Que Dieu, dans sa bonté, leur donne la force de persévérer dans leurs bonnes résolutions! Puissent ces paroles bienveillantes adoucir leurs peines, en leur montrant qu’il est sur la terre des êtres qui savent y compatir et qui désirent leur bonheur.

 

 

 

Cette priére est au « Évangile Selon le Spiritisme » , disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public   .

 

 

La loi d’amour novembre 20, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, L'Évangile selon le Spiritisme, Paix.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

L’amour résume la doctrine de Jésus tout entière, car c’est le sentiment parexcellence, et les sentiments sont les instincts élevés à la hauteur du progrès accompli. A son point de départ, l’homme n’a que des instincts; plus avancé et corrompu, il n’a que des sensations; mais instruit et purifié, il a des sentiments; et le point exquis du sentiment, c’est l’amour, non l’amour dans le sens vulgaire du mot, mais ce soleil intérieur qui condense et réunit dans son ardent foyer tontes les aspirations et toutes les révélations surhumaines. La loi d’amour remplace la personnalité par la fusion destres; elle anéantit les misères sociales. Heureux celui qui, dépassant son humanité, aime d’un large amour ses frères en douleurs! heureux celui qui aime, car il ne connaît ni la détresse de l’âme, ni celle du corps; ses pieds sont légers, et il vit comme transporté hors de lui-même. Lorsque Jésus eut prononcé ce mot divin d’amour, ce mot fit tressaillir les peuples, et les martyrs, ivres d’espérance, descendirent dans le cirque.

 

 

Le spiritisme, à son tour, vient prononcer un second mot de l’alphabet divin; soyez attentifs, car ce mot soulève la pierre des tombeaux vides, et la réincarnation, triomphant de la mort, révèle à l’homme ébloui son patrimoine intellectuel; ce n’est plus aux supplices qu’elle le conduit, mais à la conquête de son être, élevé et transfiguré. Le sang a racheté l’Esprit, et l’Esprit doit aujourd’hui racheter l’homme de la matière.

 

 

J’ai dit qu’à son début l’homme n’a que des instincts; celui donc en qui les instincts dominent est plus près du point de départ que du but. Pour avancer vers le but, il faut vaincre les instincts au profit des sentiments, c’est-à-dire perfectionner ceux-ci en étouffant les germes latents de la matière. Les instincts sont la germination et les embryons du sentiment; ils portent avec eux le progrès, comme le gland recèle le chêne, et les êtres les moins avancés sont ceux qui, ne dépouillant que peu à peu leur chrysalide, demeurent asservis à leurs instincts. L’Esprit doit être cultivé comme un champ, tonte la richesse future dépend du labour préseut, et plus que des biens terrestres, il vous apportera la glorieuse élévation; c’est alors que, comprenant la loi d’amour qui unit tons les êtres, vous y chercherez les suaves jouissances de l’âme qui sont le prélude des joies célestes. (LAZARE, Paris, 1862)

 

 

L’amour est d’essence divine, et depuis le premier jusqu’au dernier, vous possédez au fond du coeur l’étincelle de ce feu sacré. C’est un fait que vous avez pu constater bien des fois: l’homme le plus abject, le plus vil, le plus criminel, a pour un être ou pour un objet quelconque une affection vive et ardente, à l’épreuve de tout ce qui tendrait à la diminuer, et atteignant souvent des proportions sublimes.

 

 

Fragment de l’oeuvre « L’Évangile selon le Spiritisme », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec (version trouvée dans le Domaine Public)

 

Paris – Imprimerie de P. – A. BOURDIER et Ce, rue des Poitevins, 6.

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« L’Évangile selon le Spiritisme  » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

Connaissance de la loi naturelle novembre 13, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, Le Livre des Esprits, Paix.
Tags: , , , , , ,
add a comment

 

Dieu a-t-il donné à tous les hommes les moyens de connaître sa loi?

 

« Tous peuvent la connaître, mais tous ne la comprennent pas; ceux qui la comprennent le mieux sont les hommes de bien et ceux qui veulent la chercher; cependant, tous la comprendront un jour, car il faut que le progrès s’accomplisse. »

 

 

La justice des diverses incarnations de l’homme est une conséquence de ce principe, puisque à chaque existence nouvelle son intelligence est plus développée et qu’il comprend mieux ce qui est bien et ce qui est mal. Si tout devait s’accomplir pour lui dans une seule existence, quel serait le sort de tant de millions d’êtres qui meurent chaque jour dans l’abrutissement de la sauvagerie, ou dans les ténèbres de l’ignorance, sans qu’il ait dépendu d’eux de s’éclairer? (171-222)

 

L’âme, avant son union avec le corps, comprend-elle la loi de Dieu mieux qu’après son incarnation?

 

« Elle la comprend selon le degré de perfection auquel elle est arrivée, et en conserve le souvenir intuitif après son union avec le corps; mais les mauvais instincts de l’homme la lui font souvent oublier. »

 

 

Où est écrite la loi de Dieu?

 

« Dans la conscience. »

 

– Puisque l’homme porte dans sa conscience la loi de Dieu, quelle nécessité y avait-il de la lui révéler?

 

« Il l’avait oubliée et méconnue Dieu a voulu qu elle lui fût rappelée. »

 

Dieu a-t-il donné à certains hommes la mission de révéler sa loi?

 

 

« Oui, certainement ; dans tous les temps, des hommes ont reçu cette mission. Ce sont des Esprits supérieurs incarnés dans le but de faire avancer l’humanité. »

 

Ceux qui ont prétendu instruire les hommes dans la loi de Dieu ne se sont-ils pas quelquefois trompés et ne les ont-ils pas souvent égarés par de faux principes?

« Ceux qui n’étaient pas inspirés de Dieu, et qui se sont donné par ambition, une mission qu’ils n’avaient pas, ont certainement pu les égarer; cependant, comme en définitive c’étaient des hommes de génie, au milieu même des erreurs qu’ils ont enseignées, il se trouve souvent de grandes vérités. »

 

Quel est le caractère du vrai prophète?

 

« Le vrai prophète est un homme de bien inspiré de Dieu. On peut le reconnaître à ses paroles et à ses actions. Dieu ne peut se servir de la bouche du menteur pour enseigner la vérité. »

 

Quel est le type le plus parfait que Dieu ait offert à l’homme pour lui servir de guide et de modèle?

 

« Voyez Jésus. »

 

Jésus est pour l’homme le type de la perfection morale à laquelle peut prétendre l’humanité sur la terre. Dieu nous l’offre comme le plus parfait modèle, et la doctrine qu’il a enseignée est la plus pure expression de sa loi, parce qu’il était animé de l’esprit divin, et l’étre le plus pur qui ait paru sur la terre.

 

Si quelques-uns de ceux qui ont prétendu instruire l’homme dans la loi de Dieu l’ont quelquefois égaré par de faux principes, c’est pour s’étre laissé dominer eux-mémes par des sentiments trop terrestres, et pour avoir confondu les lois qui régissent les conditions de la vie de l’âme avec celles qui régissent la vie du corps. Plusieurs ont donné comme lois divines ce qui n’était que des lois humaines créées pour servir les passions et dominer les hommes.

 

 

Fragment de l’oeuvre « Le Livre Des Esprits », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec

 

Publieé sur les Editions De L’Union Spirite Kardeciste Belge (1954)

 

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« Le Livre des Esprits » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

 

 

 

Priére pour un suicidé novembre 9, 2008

Posted by My profile in Paix, Pour un suicidé, Prières.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

PRÉFACE

 

L’homme n’a jamais le droit de disposer de sa propre vie, car à Dieu seul appartient de le tirer de la captivité terrestre quand il le juge à propos. Toutefois la justice divine peut adoucir ses rigueurs en faveur des circonstances, mais elle réserve toute sa sévérité pour celui qui a voulu se soustraire aux épreuves de la vie. Le suicidé est comme le prisonnier qui s’évade de sa prison avant l’expiration de sa peine, et qui, lorsqu’il est repris, est tenu plus sévèrement. Ainsi en est-il du suicidé, qui croit échapper aux misères présentes et se plonge dans des malheurs plus grands.

 

PRIÈRE :

 

Nous savons, ô mon Dieu, le sort ré servé à ceux qui violent vos lois en abrégeant volontairement leurs jours; mais nous savons aussi que votre miséricorde est infinie: daignez l’étendre sur l’âme de N… Puissent nos prières et votre commisération adoucir l’amertume des souffrances qu’il endure pour n’avoir pas eu le courage d’attendre la fin de ses épreuves!

 

Bons Esprits, dont la mission est d’assister les malheureux, prenez-le sous votre protection; inspirez-lui le regret de sa faute, et que votre assistance lui donne la force de supporter avec plus de résignation les nouvelles épreuves qu’il aura à subir pour la réparer.  Ecartez de lui les mauvais Esprits qui pourraient de nouveau le porter au mal, et prolonger ses souffrances en lui faisant perdre le fruit de ses futures épreuves.

 

Vous, dont le malheur fait l’objet de nos prières, puisse notre commisération en adoucir l’amertume, et faire naître en vous l’espérance d’un avenir meilleur! Cet avenir est entre vos mains; confiez-vous en la bonté de Dieu, dont le sein est ouvert à tous les repentirs, et ne reste fermé qu’aux coeurs endurcis.

 

 

Cette priére est au « Évangile Selon le Spiritisme » , disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public   .

 

 

 

 

La mélancolie novembre 6, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, L'Évangile selon le Spiritisme, Paix.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

Savez-vous pourquoi une vague tristesse s’empare parfois de vos coeurs et vous fait trouver la vie si amère? C’est votre Esprit qui aspire au bonheur et à la liberté, et qui, rivé au corps qui lui sert de prison, s’épuise en vains efforts pour en sortir.

 

Mais, en voyant qu’ils sont inutiles, il lombe dans le découragement, et le corps subissant son influence, la langueur, l’abattement et une sorte d’apathie s’emparent de vous, et vous vous trouvez malheureux.

 

Croyez-moi, résistez avec énergie à ces impressions qui affaiblissent en vous la volonté. Ces aspirations vers une vie meilleure sont innées dans l’esprit de tous les  hommes, mais ne les cherchez pas ici-bas; et à présent que Dieu vous envoie ses Esprits pour vous instruire du bonheur qu’il vous réserve, attendez patiemment l’ange de la délivrance qui doit vous aider à rompre les liens qui tiennent votre Esprit captif. Songez que vous avez à remplir pendant votre épreuve sur la terre une mission dont vous ne vous doutez pas, soit en vous dévouant à votre famille, soit en remplissant les divers devoirs que Dieu vous a confiés. Et si, dans le cours de cette épreuve, et en vous acquittant de votre tâche, vous voyez les soucis, les inquiétudes, les chagrins fondre sur vous, soyez forts et courageux pour les supporter.

 

Bravez-les franchement; ils sont de courte durée et doivent vous conduire près des amis que vous pleurez, qui se réjouissent de votre arrivée parmi eux, et vous tendront les bras pour vous conduire dans un lieu où n’ont point accès les chagrins de la terre. (FRANÇOIS DE GENÈVE. Bordeaux.)

 

 

Fragment de l’oeuvre « L’Évangile selon le Spiritisme », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec (version trouvée dans le Domaine Public)

 

Paris – Imprimerie de P. – A. BOURDIER et Ce, rue des Poitevins, 6.

 

Image : « Mélancolie », Edgar Degas (domaine public)

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« L’Évangile selon le Spiritisme  » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

Les ouvriers du Seigneur novembre 4, 2008

Posted by My profile in Uncategorized.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Vous touchez au temps de l’accomplissement des choses annoncées pour la transformation de l’humanité; heureux seront ceux qui auront travaillé au champ du Seigneur avec désintéressement et sans autre mobile que la charité! Leurs journées de travail seront payées au centuple de ce qu’ils auront espéré. Heureux seront ceux qui auront dit à leurs frères: «Frères, travaillons ensemble, et unissons nos efforts afin que le maître trouve l’ouvrage fini à son arrivée,» car le maître leur dira: «Venez à moi, vous qui êtes de bons serviteurs,vous qui avez fait taire vos jalousies et vos discordes pour ne pas laisser l’ouvrage en souffrance!» Mais malheur à ceux qui, par leurs dissensions, auront retardé l’heure de la moisson, car l’orage viendra et ils seront emportés par le tourbillon! Ils crieront: “Grâce! grâce!” Mais le Seigneur leur dira: «Pourquoi demandez-vous grâce, vous qui n’avez pas eu pitié de vos frères, et qui avez refusé de leur tendre la main, vous qui avez écrasé le faible au lieu de le soutenir? Pourquoi demandez-vous grâce, vous qui avez cherché votre récompense dans les joies de la terre et dans la satisfaction de votre orgueil? Vous l’avez déjà reçue, votre récompense, telle que vous l’avez voulue; n’en demandez pas davantage: les récompenses célestes sont pour ceux qui n’auront pas demandé les récompenses de la terre

 

Dieu fait en ce moment le dénombrement de ses serviteurs fidèles, et il a marqué de son doigt ceux qui n’ont que l’apparence du dévoûment, afin qu’ils n’usurpent pas le salaire des serviteurs courageux, car c’est à ceux qui ne reculeront pas devant leur tâche qu’il va confier les postes les plus difficiles dans la grande oeuvre de la régénération par le spiritisme, et cette parole s’accomplira: «Les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers dans le royaume des cieux!»

(L’ESPRIT DE VERITÉ. Paris, 1862.)

 

 

 

Fragment de l’oeuvre « L’Évangile selon le Spiritisme », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec (version trouvée dans le Domaine Public)

 

Paris – Imprimerie de P. – A. BOURDIER et Ce, rue des Poitevins, 6.

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« L’Évangile selon le Spiritisme  » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

Priére pour les malades novembre 2, 2008

Posted by My profile in Paix, Pour les malades, Prières.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

1) Par le malade :

 

 – Seigneur, vous êtes toute justice; la maladie qu’il vous a plu de m’envoyer, j’ai dû la mériter, parce que vous n’affligez jamais sans cause. Je m’en remets, pour ma guérison, à votre infinie miséricorde; s’il vous plaît de me rendre la santé, que votre saint nom soit béni; si, au contraire, je dois encore souffrir, qu’il soit béni de même; je me soumets sans murmurer à vos divins décrets, car tout ce que vous faites ne peut avoir pour but que le bien de vos créatures.

 

Faites, ô mon Dieu, que cette maladie soit pour moi un avertissement salutaire, et me fasse faire un retour sur moi-même; je l’accepte comme une expiation du passé, et comme une épreuve pour ma foi et ma soumission à votre sainte volonté.

 

 

2) Pour le malade :

 

 – Mon Dieu, vos vues sont impénétrables, et dans votre sagesse vous avez cru devoir affliger N… par la maladie. Jetez, je vous en supplie, un regard de compassion sur ses souffrances, et daignez y mettre un terme.

 

Bons Esprits, ministres du Tout-Puissant, secondez, je vous prie, mon désir de le soulager; dirigez ma pensée afin qu’elle aille verser un baume salutaire sur son corps et la consolation dans son âme.

 

Inspirez-lui la patience et la soumission à la volonté de Dieu; donnez-lui la force de supporter ses douleurs avec une résignation chrétienne, afin qu’il ne perde pas le fruit de cette épreuve.

 

3) Par le médium guérisseur :

 

– Mon Dieu, si vous daignez vous servir de moi, tout indigne que je suis, je puis guérir cette souffrance, si telle est votre volonté, parce que j’ai foi en vous; mais sans vous je ne puis rien. Permettez à de bons Esprits de me pénétrer de leur fluide salutaire, afin que je le transmette à ce malade, et détournez de moi toute pensée d’orgueil et d’égoïsme qui pourrait en altérer la pureté.

 

 

Cette priére est au « Évangile Selon le Spiritisme » , disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public   .