jump to navigation

Retour a la vie corporelle octobre 30, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, Le Livre des Esprits, Paix, Questions et Réponses.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

Préludes du retour

 

330. Les Esprits connaissent-ils l’époque à laquelle ils seront réincarnés?

 

« Ils la pressentent, comme un aveugle sent le feu dont il s’approche. Ils savent qu’ils doivent reprendre un corps comme vous savez que Vous devez mourir un jour. mais sans savoir quand cela arrivera.» (166.)

 

– La réincarnation est donc une nécessité de la vie spirite, comme la mort est une nécessité de la vie corporelle?

 

« Assurément, il en est ainsi. »

 

331. Tous les Esprits se préoccupent-ils de leur réincarnation?

 

« Il en est qui n’y songent nullement, qui même ne la comprennent pas; cela dépend de leur nature plus ou moins avancée. Pour quelques-uns l’incertitude où ils sont de leur avenir est une punition. »

 

332. L‘Esprit peut-il rapprocher ou retarder le moment de sa réincarnation?

 

« Il peut le rapprocher en l’appelant de ses voeux: il peut aussi l’éloigner s’il recule devant l’épreuve, car parmi les Esprits il y a aussi des lâches et des indifférents, mais il ne le fait pas impunément; il en souffre comme celui qui recule devant le remède salutaire qui peut le guérir.»

 

333. Si un Esprit se trouvait assez heureux d’une condition moyenne parmi les Esprits errants, et qu’il n’eût pas l’ambition de monter, pourrait-il prolonger cet état indéfiniment?

 

« Non, pas indéfiniment; l’avancement est un besoin que l’Esprit éprouve tôt ou tard; tous doivent monter, c’est leur destinée. »

 

334. L‘union de l’âme avec tel ou tel corps est-elle prédestinée, ou bien n’est-ce qu’au dernier moment que le choix se fait?

 

« L’Esprit est toujours désigné d’avance. L’Esprit en choisissant l’épreuve qu’il veut subir, demande à s’incarner; or Dieu, qui sait tout et voit tout, a su et vu d’avance que telle âme s’unirait à tel corps. »

 

335. L‘Esprit a-t-il le choix du corps dans lequel ildoit entrer, ou seulement du genre de vie qui doit lui servir d’épreuve?

 

« Il peut aussi choisir le corps, car les imperfections de ce corps sont pour lui des épreuves qui aident à son avancement s’il dompte les obstacles qu’il y rencontre, mais le choix ne dépend pas toujours de lui; il peut demander. »

 

– L’Esprit pourrait-il, au dernier moment, refuser d’entrer dans le corps choisi par lui ?

 

« S’il refusait, il en souffrirait beaucoup plus que celui qui n’aurait tenté aucune épreuve. »

 

336. Pourrait-il arriver qu’un enfant qui doit naitre ne trouvât pas d’Esprit qui voulût s’incarner en lui?

 

« Dieu y pourvoirait. L’enfant, lorsqu’il doit naître viable, est toujours prédestiné à avoir une âme; rien n a été créé sans dessein. »

 

337. L‘union de l’Esprit avec tel corps peut-elle être imposée par Dieu?

 

« Elle peut être imposée, de même que les différentes épreuves, surtout lorsque l’Esprit n’est pas encore apte à faire un choix avec connaissance de cause. Comme expiation, l’Esprit peut être contraint de s’unir au corps de tel enfant qui, par sa naissance et la position qu’il aura dans le monde, pourra devenir pour lui un sujet de châtiment. »

 

 

 

Fragment de l’oeuvre « Le Livre Des Esprits », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec

 

Publieé sur les Editions De L’Union Spirite Kardeciste Belge (1954)

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« Le Livre des Esprits » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

 

 

 

Publicités

Prière aux Anges gardiens et aux Esprits protecteurs octobre 26, 2008

Posted by My profile in aux Anges gardiens et aux Esprits protecteurs, Études Spirites, L'Évangile selon le Spiritisme, Paix, Prières.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

 

PRÉFACE :

 

Nous avons tous un bon Esprit qui s’est attaché à nous dès notre naissance et nous a pris sous sa protection. Il remplit auprès de nous la mission d’un père auprès de son enfant: celle de nous conduire dans la voie du bien et du progrès à travers les éprouves de la vie. Il est heureux quand nous répondons à sa sollicitude; il gémit quand il nous voit succomber. Son nom nous importe peu, car il peut n’avoir point de nom connu sur la terre; nous l’invoquons alors comme notre ange gardien, notre bon génie; nous pouvons même l’invoquer sous le nom d’un Esprit supérieur quelconque pour lequel nous nous sentons plus particulièrement de la sympathie.

 

 

Outre notre ange gardien, qui est toujours un Esprit supérieur, nous avons des Esprits protecteurs qui, pour être moins élevés, n’en sont pas moins bons et bienveillants; ce sont, ou des parents, ou des amis, on quelquefois des personnes que nous n’avons pas connues dans notre existence actuelle. Ils nous assistent par leurs conseils, et souvent par leur intervention dans les actes de notre vie.

 

 

Les Esprits sympathiques sont ceux qui s’attachent à nous par une certaine similitude de goûts et de penchants; ils peuvent être bons ou mauvais, selon la nature des inclinations qui les attirent vers nous.

 

 

Les Esprits séducteurs s’efforcent de nous détourner de la voie du bien, en nous suggérant de mauvaises pensées. Ils profitent de toutes nos faiblesses comme d’autant de portes ouvertes qui leur donnent accès dans notre âme. Il en est qui s’acharnent après nous comme sur une proie, mais ils séloignent lorsqu’ils reconnaissent leur impuissance à lutter contre notre volonté.

 

 

Dieu nous a donné un guide principal et supérieur dans notre ange gardien, et des guides secondaires dans nos Esprits protecteurs et familiers; mais c’est une erreur de croire que nous avons forcément un mauvais génie placé près de nous pour contre-balancer les bonnes influences. Les mauvais Esprits viennent volontairement, selon qu’ils trouvent prise sur nous par notre faiblesse ou notre négligence à suivre les inspirations des bons Esprits; c’est donc nous qui les attirons. Il en résulte qu’on n’est jamais privé de l’assistance des bons Esprits, et qu’il dépend de nous d’écarter les mauvais. Par ses imperfections, l’homme étant la première cause des misères qu’il endure est le plus souveut son propre mauvais génie. (Ch. V, nº 4.)

 

 

La prière aux anges gardiens et aux Esprits protecteurs doit avoir pour but de solliciter leur intervention auprès de Dieu, de leur demander la force de résister aux mauvaises suggestions, et leur assistance dans les besoins de la vie.

 

 

 

PRIÈRE :

 

Esprits sages et bienveillants, messagers de Dieu, dont la mission est d’assister les hommes et de les conduire dans la bonne voie, soutenez-moi dans les épreuves de cette vie; donnez-moi la force de les subir sans murmure; détournez de moi les mauvaises pensées, et faites que je ne donne accès à aucun des mauvais Esprits qui tenteraient de m’induire au mal. Éclairez ma conscience sur mes défauts, et levez de dessus mes yeux le voile de l’orgueil qui pourrait m’empêcher de les apercevoir et de me les avouer à moi-même.

 

Vous surtout, N…, mou ange gardien, qui veillez plus particulièrement sur moi, et vous tous, Esprits protecteurs qui vous intéressez à moi, faites que je me rende digne de votre bienveillance. Vous connaissez mes besoins, qu’il y soit satisfait selon la volonté de Dieu.

 

 

 

 

Cette priére est au « Évangile Selon le Spiritisme » , disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public   .

 

Le plus grand commandement octobre 23, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, L'Évangile selon le Spiritisme, Paix, Questions et Réponses.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Mais les Pharisiens, avant appris qu’il avait fermé la bouche aux Sadducéens, s’assemblèrent; – et l’un d’eux, qui était docteur de la loi, vint lui faire cette question pour le tenter: – Maître, quel est le grand commandement de la loi? – Jésus lui répondit: Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre coeur, de toute votre âme, et de tout votre esprit. – C’est là le plus grand et le premier commandement. – Et voici le second qui est semblable à celui-là: Vous aimerez votre prochain comme vous-même. – Toute la loi et les prophètes sont renfermés dans ces deux commandements. (Saint Matthieu, ch. XXII, v. de 34 à 40.)

 

 

Charité et humilité, telle est donc la seule voie du salut; égoïsme et orgueil, telle est celle de la perdition. Ce principe est formulé en termes précis dans ces paroles: «Vous aimerez Dieu de toute votre âme et votre prochain comme vous-même; toute la loi et les prophètes sont renfermés dans ces deux commandements.» Et pour qu il n’y ait pas d’équivoque sur l’interprétation de l’amour de Dieu et du prochain, il ajoute: “Et voici le second commandement qui est semblable au premier;” c’est-à-dire qu’on ne peut vraiment aimer Dieu sans aimer son prochain, ni aimer son prochain sans aimer Dieu; donc tout ce que l’on fait contre le prochain, c’est le faire contre Dieu. Ne pouvant aimer Dieu sans pratiquer la charité envers le prochain, tous les devoirs de l’homme se trouvent résumés dans cette maxime:

 

HORS LA CHARITÉ POINT DE SALUT.

 

 

 

Fragment de l’oeuvre « L’Évangile selon le Spiritisme », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec (version trouvée dans le Domaine Public)

 

Paris – Imprimerie de P. – A. BOURDIER et Ce, rue des Poitevins, 6.

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« L’Évangile selon le Spiritisme  » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

 

 

Pluralité des existences : Parenté, filiation octobre 16, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, Le Livre des Esprits, Paix, Questions et Réponses.
Tags: , , , , , , , ,
add a comment

203. Les parents transmettent-ils à leurs enfants une portion de leur âme, ou bien ne font-ils que leur donner la vie animale à laquelle une âme nouvelle vient plus tard ajouter la vie morale?

 

« La vie animale seule, car l’âme est indivisible. Un père stupide peut avoir des enfants d’esprit, et vice versa. »

 

204. Puisque nous avons eu plusieurs existences, la parenté remonte-t-elle au delà de notre existence actuelle?

 

« Cela ne peut être autrement. La Succession des existences corporelles établit entre les Esprits des liens qui remontent à vos existences antérieures; de là, souvent des causes de sympathie entre vous et certains Esprits qui vous paraissent étrangers. »

 

205. Aux yeux de certaines personnes, la doctrine de la réincarnation semble détruire les liens de famille en les faisant remonter au delà de l’existence actuelle.

 

« Elle les étend, mais elle ne les détruit pas. l’a parenté étant fondée sur des affections antérieures, les liens qui unissent les membres d’une même famille sont moins précaires. Elle augmente les devoirs de la fraternité, puisque, dans votre voisin, ou dans votre serviteur, peut se trouver un Esprit qui a tenu à vous par les liens du sang. »

 

 

– Elle diminue cependant l’importance que quelques-uns attachent à leur filiation, puisqu’on peut avoir eu pour père un Esprit ayant appartenu à une tout autre race, ou ayant vécu dans une condition tout autre.

 

 

« C’est vrai, mais cette importance est fondée sur l’orgueil ; ce que la plupart honorent dans leurs ancêtres, ce sont les titres, le rang, la fortune. Tel rougirait d’avoir eu pour aïeul un cordonnier honnête homme, qui se vantera de descendre d’un gentilhomme débauché. Mais quoi qu’ils disent ou fassent, ils n’empêcheront pas les choses d’être ce qu’elles sont, car Dieu n’a pas réglé les lois de la nature sur leur vanité. »

 

 

206. De ce qu’il n’y a pas de filiation entre les Esprits des descendants d’une même famille, s’ensuit-il que le culte des ancêtres soit une chose ridicule?

 

« Assurément non car on doit être heureux d’appartenir à une famille dans laquelle des Esprits élevés se sont incarnés. Quoique les Esprits ne procèdent pas les uns des autres, ils n’en ont pas moins d’affection pour ceux qui tiennent à eux par les liens de la famille, car ces Esprits sont souvent attirés dans telle ou telle famille par des causes de sympathie ou par des liens antérieurs; mais croyez bien que les Esprits de vos ancêtres ne sont nullement honorés du culte que vous leur rendez par orgueil; leur mérite ne rejaillit sur vous qu autant que vous vous efforcez de suivre les bons exemples qu’ils vous ont donnés, et c’est alors seulement que votre souvenir peut non seulement leur être agréable, mais même leur être utile. »

 

 

Fragment de l’oeuvre « Le Livre Des Esprits », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec

 

Publieé sur les Editions De L’Union Spirite Kardeciste Belge (1954)

 

Image : Or.ucr.edu

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« Le Livre des Esprits » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

 

Les supérieurs et les inférieurs octobre 9, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, L'Évangile selon le Spiritisme, Paix.
Tags: , , , , , ,
add a comment

L’autorité, de même que la fortune, est une délégation dont il sera demandé compte à celui qui en est revêtu; ne croyez pas qu’elle lui soit donnée pour lui procurer le vain plaisir de commander, ni, ainsi que le croient faussement la plupart des puissants de la terre, comme un droit, une propriété. Dieu, cependant, leur prouve assez que ce n’est ni l’un ni l’autre, puisqu’il la leur retire quand cela lui plaît. Si c’était un  privilége attaché à leur personne, elle serait inaliénable. Nul ne peut donc dire qu’une chose lui appartient, quand elle peut lui être ôtée sans son consentement. Dieu donne l’autorité à titre de mission ou d’épreuve quand cela lui convient, et la retire de même.

 

 

Quiconque est dépositaire de l’autorité, de quelque étendue qu’elle soit, depuis le maître sur son serviteur jusqu’au souverain sur son peuple, ne doit pas se dissimuler qu’il a charge d’âmes; il répondra de la bonne ou de la mauvaise direction qu’il aura donnée à ses subordonnés, et les fautes que ceux-ci pourront commettre, les vices auxquels ils seront entraînés par suite de cette direction ou des mauvais exemples, retomberont sur lui, tandis qu’il recueillera les fruits de sa sollicitude pour les amener au bien. Tout homme a sur la terre une mission petite ou grande; quelle qu’elle soit, elle est toujours donnée pour le bien; c’est donc y faillir que de la fausser dans son principe.

 

 

Si Dieu demande au riche: Qu’as-tu fait de la fortune qui devait être entre tes mains une source répandant la fécondité tout à l’entour? il demandera à celui qui possède une autorité quelconque: Quel usage as-tu fait de cette autorité? quel mal as-tu arrêté? Quel progrès as-tu fait faire? Si je t’ai donné des subordonnés, ce n’était pas pour en faire les esclaves de ta volonté, ni les instruments dociles de tes caprices ou de ta cupidité; je t’ai fait fort, et je t’ai confié des faibles pour les soutenir et les aider à monter vers moi.

 

 

Le supérieur qui est pénétré des paroles du Christ ne méprise aucun de ceux qui sont au-dessous de lui, parce qu’il sait que les distinctions sociales n’en établissent pas devant Dieu. Le spiritisme lui apprend que s’ils lui obéissent aujourd’hui, ils ont pu lui commander, ou pourront lui commander plus tard, et qu’alors il sera traité comme il les aura traités lui-meme.

 

 

Si le supérieur a des devoirs à remplir, l’inférieur en a de son côté qui ne sont pas moins sacrés. Si ce dernier est spirite, sa conscience lui dira mieux encore qu’il n’e est pas dispensé, alors même que son chef ne remplirait pas les siens, parce qu’il sait qu’on ne doit pas rendre le mal pour le mal, et que les fautes des uns n’autorisent pas les fautes des autres. S’il souffre de sa position, il se dit qu’il l’a sans doute méritée, parce que lui-même a peut-être abusé jadis de son autorité, et qu’il doit ressentir à son tour les inconvénients de ce qu’il a fait souffrir aux autres. S’il est forcé de subir cette position, faute d’en trouver une meilleure, le spiritisme lui apprend à s’y résigner comme à une épreuve pour son humilité, nécessaire à son avancement. Sa croyance le guide dans sa conduite; il agit comme il voudrait que ses subordonnés agissent envers lui s’il était chef. Par cela même il est plus scrupuleux dans l’accomplissement de ses obligations, car il comprend que toute négligence dans le travail qui lui est confié est un préjudice pour celui qui le rémunère et à qui il doit son temps et ses soins; en un mot, il est sollicité par le sentiment du devoir que lui donne sa foi, et la certitude que toute déviation du droit chemin est une dette qu’il faudra payer tôt ou tard. (FRANCOIS, NICOLAS, MADELEINE, card. MORLOT, Paris, 1863.)

 

 

Fragment de l’oeuvre « L’Évangile selon le Spiritisme », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec (version trouvée dans le Domaine Public)

 

Paris – Imprimerie de P. – A. BOURDIER et Ce, rue des Poitevins, 6.

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« L’Évangile selon le Spiritisme  » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici  

Esprits errants octobre 2, 2008

Posted by My profile in Études Spirites, Le Livre des Esprits, Paix, Questions et Réponses.
Tags: , , , , ,
add a comment

223. L‘âme se réincarne-t-elle immédiatement après sa séparation du corps?

 

« Quelquefois immédiatement, mais le plus souvent après des intervalles plus ou moins longs. Dans les mondes supérieurs, la réincarnation est presque toujours immédiate; la matière corporelle étant moins grossière, l’Esprit Incarné y jouit presque de toutes ses facultés d’Esprit; son état normal est celui de vos somnambules lucides. »

 

224. Que devient l’âme dans l’intervalle des incarnations?

 

« Esprit errant qui aspire après sa nouvelle destinéè; il attend. »

 

– Quelle peut être la durée de ces intervalles?

 

« De quelques heures à quelques milliers de siècles. Au reste, il n’y a point, à proprement parler, de limite extrême assignée à l’état errant, qui peut se prolonger fort longtemps, mais qui cependant n’est jamais perpétuel; l’Esprit trouve toujours, tôt ou tard, à recommencer une existence qui sert à la purification de ses existences précédentes. »

 

– Cette durée est-elle subordonnée à la volonté de l’Esprit, ou peut-elle être imposée comme expiation?

 

« C’est une conséquence du libre arbitre ; les Esprits savent parfaitement ce qu’ils font, mais il y en a aussi pour qui c’est une punition infligée par Dieu; d’autres demandent à la prolonger pour suivre des études qui ne peuvent se faire avec fruit qu’à l’état d’Esprit. »

 

225. L‘erraticité est-elle, par elle-même, un signe d’infériorté chez les Esprits ?

 

« Non, car il y a des Esprits errants de tous les degrés. L’incarnation est un état transitoire, nous l’avons dit: dans son état normal, l’Esprit est dégagé de la matière. »

 

226. Peut-on dire que tous les Esprits qui ne sont pas incarnés sont errants?

 

« Ceux qui doivent se réincarner, oui; mais les purs Esprits qui sont arrivés à la perfection ne sont pas errants : leur état est définitif. »

 

Sous le rapport des qualités intimes, les Esprits sont de différents ordres ou degrés qu’ils parcourent successivement àmesure qu’ils s’épurent. Comme état, ils peuvent étre: incarnés, c’est-à-dire unis à un corps errants, c’est-à-dire dégagés du corps matériel et attendant une nouvelle incarnation pour s’améliorer; purs Esprits, c’est-à-dire parfaits et n’ayant plus besoin d’incarnation.

 

227. De quelle manière les Esprits errants s’instruisent-ils ; ils ne le font sans doute pas de la même manière que nous?

 

« Ils étudient leur passé et cherchent les moyens de s’élever. Ils voient, observent ce qui se passe dans les lieux qu’ils parcourent; ils écoutent les discours des hommes éclairés et les avis des Esprits plus élevés qu’eux, et cela leur donne des idées qu’ils n’avaient pas. »

 

 

Fragment de l’oeuvre « Le Livre Des Esprits », recueillis et mis en ordre par Allan Kardec

 

Publieé sur les Editions De L’Union Spirite Kardeciste Belge (1954)

 

***

 

            Autres informations :

 

 

– Notres Études spirites – publiés tous les Jeudis    

 

Questions et Réponses

 

« Le Livre des Esprits » disponible pour le téléchargement gratuit – version de site Domaine Public  

 

– Pour connaître les Oeuvres Basiques de la Doctrine Espirite Chrétienne, cliquez ici